Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 19:08

A étonné la récente décision du jury du prix Pulitzer de ne pas attribuer la prestigieuse distinction dans la catégorie narrative. Une rapide lecture des pages littéraires des principaux journaux nous a appri que cela était dû plus particulièrement aux arcanes du fonctionnement de cette académie et à des contrastes entre elle et des maisons d’édition. Pourtant, on peut légitimement se demander comment ces distingués intellectuels ont pu ignorer l’excellent roman dont nous allons vous parler. Avec son titre « renoirien », il plonge le lecteur dans un monde très « Fifht avenue ». Nous recommandons de le lire en écoutant Gershwin ou Rachmaninoff et plonger dans cet hymne à New York aux accents dignes de Maupassant. Nous tenons de plus à en citer deux passages qui nous ont enchantés :

« Car qu’est-ce que la civilisation, sinon le moment où l’intellect échappe à la triste nécessité (le logement, la nourriture, la survie) pour s’épanouir dans les hautes sphères du superflu raffiné (la poésie, les sacs à main et la haute cuisine) ? »

« Il y a en chacun de nous un morceau du passé qui tombe en ruine ou qu’on brade par petits bouts. Simplement, en général il ne s’agit pas d’une cerisaie mais de la place que nous accordions dans nos pensées à quelque chose ou à quelqu’un. »

Ce livre est donc un rêve, et pas des moindres : le rêve américain.

towles.jpg

Amor Towles, Les Règles du Jeu, Albin Michel

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de unregardunpeuconservateur.over-blog.com
  • : Tout ce qui frappe mon esprit et suscite ma réflexion et stimule ma plume. Une opinion sérieuse ou légère, jamais grave. Politique, littérature, économie, le tout interprété par un regard un peu conservateur.
  • Contact

Profil

  • Un conservateur éclairé
  • Diplômé en Sciences Politiques, banquier de profession et historien par passion.
Politiquement conservateur mais trop libre d'esprit pour être un homme de parti.
  • Diplômé en Sciences Politiques, banquier de profession et historien par passion. Politiquement conservateur mais trop libre d'esprit pour être un homme de parti.

Texte Libre

Recherche

Liens